Action solidaire

Pourquoi une action solidaire ?

Notre action solidaire va vers l’association Vellai Thamarai parce qu’elle scolarise gratuitement les enfants les plus défavorisé d’une communauté villageoise près de Pondichéry. Cette association a été créée par le couple indien de Pondichéry, Selvi et Ajit Sarkar.Action solidaire, Action solidaire

L’école assure un enseignement global de grande qualité à plus de 220 élèves ; elle les prépare à construire leur futur et leur insertion durable dans l’Inde du 21ème siècle. Les enfants apprennent notamment trois langues: l’hindi, le français et l’anglais

Action solidaire, Action solidaireComment?

Nous invitons le couple régulièrement à Bruxelles ; ils nous assurent ensemble des ateliers de grande qualité

Action solidaire, Action solidaire

 Comme notre asbl Dhyana Formation fonctionne sur le principe du bénévolat, nous faisons des dons à cette association dès que nos finances nous le permettent et que les membres de notre asbl l’acceptent.

Des nouvelles de Pondichery

Le 4 mars 2021 Ajit nous a quitté

Discrètement mais en plein travail.  Nous essayerons de poursuivre son enseignement et de continuer à aider le développement de l’école  dans laquelle il s’était beaucoup investit. Son fils a parlé de son père de façon très touchante sur la site de Vellai Thamarai https://www.facebook.com/profile.php?id=100009261680972

Le mot de notre présidente:

J’ai connu Ajit et Selvi tardivement par l’intermédiaire d’une amie parisienne . Sans les connaitre je me suis inscrite à la formation à Pondichery, et comme tous les élèves que j’ai amenés à Pondichery ensuite, j’ai été toute de suite séduite et suis revenue pendant 4 ans.

J’ai compris que toute la vie d’Ajit avait été consacrée à la transmission. J’ai été en effet très marquée par son enseignement qui reflétait, je pense, son caractère : à la fois calme et patient (mais il pouvait se mettre en colère), humoristique mais clair et précis, subtil mais ferme. Il avait su adapter le yoga aux occidentaux tout en gardant son âme et sa philosophie indienne, profondément marquée, je crois, par son enfance à l’ashram de Shri Aurobindo

Il me reste des photos et pleins de cahiers de notes pour essayer de continuer cette transmission mais l’essentiel reste dans mon cœur. Ma religion me permet de croire que le lien ne sera jamais rompu et que là où il est parti il continuera de me guider.

J’espère que son œuvre pourra continuer et qu’elle perpétuera sa mémoire ainsi que toutes les personnes qu’il aura formées.

                                                                     Martine Richard Poudelet